l\'indigné

Egypte vers la guerre civile? :

n

 

 

La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans

n

 

 



 

La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans

Géopolitique

La Confrérie -Enquête chez les Frères musulmans - Reportage ... :

Extrait de l'excellent reportage, diffusé mercredi par la RTBF le 20/02/2013 (La confrérie : Enquête chez

Née en 1928 dans le contexte d'un retour au fondamentalisme religieux et du combat armé contre l'occupation occidentale, la Confrérie des Frères musulmans a développé une idéologie rigoriste.

 

 

Précédé, à 20h40, toujours sur le thème des révolutions du monde arabe, de Printemps arabes, la confiscation (lire page de droite).

 

Marie Cailletet

La Confrérie : enquête chez les Frères musulmans (RTBF] - MeFeedia

Documentaire/Reportage-La Confrérie : Enquête chez les Frères Musulmans - YouTube : Documentaire/Reportage: Les Frères Musulmans, cette secte au pouvoir dans de nombreux pays

 

L'armée & le peuple - mercredi, 03 juillet 2013

En Egypte,  après le second tour de la présidentiellele qui a vu la victoire de Morsi, le Conseil supérieur des forces armées (CSFA) a longuement hésité à accepter le résultat des élections. Si aujourd'hui elle se présente comme étant côté du peuple, et se déclare prête à mourir et à verser son sang pour le pays, il est utile de rappeler que durant un an et demi sa gestion de l'Egypte s'est révélée catastrophique.

 

Alain Gresh, dans son article "Egypte, l’armée et le peuple unis ?" précise ainsi que :

  • le CSFA porte une responsabilité majeure dans la transition chaotique qui a suivi le départ de Hosni Moubarak ;
  • durant la révolution et la période où elle a exercé le pouvoir, l’armée a réprimé, arrêté, fait disparaitre, torturé des centaines de personnes, comme l’a confirmé un rapport publié par le quotidien britannique The Guardian (lire « Vers une intervention de l’armée en Egypte ? ») ;
  • l’armée a tiré sur les manifestants qui protestaient contre les attaques visant les coptes. Ce massacre s’est produit devant le siège de la télévision (Maspéro) en octobre 2011 (lire « Egypte : sanglante répression contre les coptes »).
Deux Egypte face a face : En Egypte, le prix nobel de la paix a été élu premier ministre, trois jours après le coup militaire contre le président Morsi. L'ancien chef du président de l'énergie atomique pourrait prêter serment dans la soirée.
 

Egypte vers la guerre civile? : L'armée a ouvert le feu sur les Pro Morsi . Du coup les salafistes  quittent les négociations pour un gouvernement.

 

Les militants islamistes ont appelé à un soulèvement après des tirs de l'armée, au président déchu Mohammed Morsi On compte au moins 42 morts selon un haut responsable des services d'urgences La guerre civile en Egypte a peut etre débuté ce matin, des milliers de militants des frères musulmans ont manifesté devant le bâtiment de la garde républicaine pour réclamer le retour au pouvoir du président Morsi. L'armée a tiré sur la foule faisant au moins 42 morts et des centaines de blessés. Les militaires eux parlent de terroristes armés qui ont essayé d'envahir le bâtiment de la garde tuant un officier et plusieurs soldats. Les frères musulmans accusent l'armée d'avoir tué des manifestants pacifiques

"Nous étions entrain de prier à l'aube, quand nous avons entendu les manifestants qui organisait le setting appelé a l'aide. Puis nous avons été encerclé par un millier de soldats qui ont commencé par tirer en visant la tète. Et de l'autre coté de la rue, la police anti émeute tiré des gaz lacrymogène. J'ai vu de mes propres yeux dix martyrs mourirent".

 

Safwat Hijazi : leader des frères musulmans : "Le conseil suprême et le ministre de la défense Abdel Qautar el Sissi veulent mettre fin a ce setting avant le début du ramadan et ils ne peuvent pas arrêter le setting sauf en nous tuant. Même siu des milliers des notre sont tués sur cette place, nous ne nous laisserons pas faire".

Ce nouvel épisode sanglant mo

ntre que l'Egypte nage en plein chaos. depuis le renversement par l'armée du président( égyptien Mohammed Morsi. Première conséquence de la " tuerie" de ce matin : des salafistes, opposés aux Frères Musulmans et qui ont soutenus le " coup d'état" ont annoncé qu'ils se retiraient immédiatement des négociations sur le choix d'un premier ministre et d'un gouvernement. Pire, le parti des Frères musulmans a appelé au soulèvement du grand peuple d'Egypte contre ceux qui sont entrain de lui volé sa révolution avec des chars.

 

 

En direct du Caire, on retrouve la correspondante Marion Touboul :

 

Marie Labory  : " Bonsoir Marion , ce soir le point de nom retour est il atteint en Egypte?. Ce soir, le sentiment que le pays est au bord de la guerre civile.

 

Marion Touboul, correspondante du Caire : Ecoutez, ce soir la situation semble  totalement sans issue. La " tuerie" de ce matin est pour les Frères musulmans une déclaration de guerre. Ils promettent de ne pas s'arrêter là. Il y a un vrai sentiment de vengeance quand on leurs parlent. Et tout à l'heure, l'armée a tenu une conférence de presse ou elle indique qu'elle n'arrête plus désormais plus une seconde de patience. Désormais tout individu qui s'approche devant un bâtiment ministérielle, d'une zone sensible : elle allait ouvrir le feu. Ce soir, la situation est extrêmement tendue, des coups de feu et les égyptiens qui ne sont ni pro ni anti Morsi, eux sont très inquiet pour le Sinaï ou des groupes djiadistes sont entrain de se répandre; ils ont déjà explosé& le gazoduc entre l'Egypte et Israel et l'armée d'ailleurs s'est déployée, a lancée une attaque contre ces groupes."

 

Marie Labory  : " Alors, on l'a vu Marion, les deux camps sont extrêmement mobilisé, chacun accuse l'autre d'agression. C'est aussi une guerre de communication qui se joue là.

 

Marion Touboul : " Oui tout a fait, c'est une guerre de communication qui se joue sur les réseaux surtout ou on peut lire des messages des partisans de Morsi, de la confrérie des frères musulmans. On entend dire," nous ferons tous pour le sortir du siège de la garde républicaine ou il est en ce moment détenue, ou notre chef est détenu. Et de l'autre coté, on entend l'armée dire que les frères musulmans étaient armés de grenades, de machettes. Il y a vraiment une guerre entre les deux camps et c'est plutôt l'armée qui sort vainqueur de ce jeu puisque sur la télévision publique  égyptienne, on ne montre que les images des militaires et pas du tout les pro Morsi. "

 

Marie Labory  : :Merci Marion pour ces précisions et bonne soirée au Caire et pour être tout a fait précis, sachez que la rédaction a mis en ligne un dossier spécial Egypte sur ARTE.TV/ARTE JOURNAL

 

Deux Egypte face a face- Altermonde,




09/07/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres